FERMER

Produire une huile d’olive de qualité, accessible au plus grand nombre

27 août 2021

Telle est notre mission. Pour Alexis Muñoz, l’huile d’olive n’est pas un simple condiment, c’est un produit d’excellence, un véritable ingrédient, au service de la gastronomie. Produire de la qualité, pour le plaisir des sens, pour le respect du consommateur et de ce que la nature a à offrir.

L’huile d’olive, notre métier, notre passion

Très exigeant dans son travail et toujours à la recherche de précieuses qualités organoleptiques, Alexis Muñoz est élaïologue diplômé et producteur d’huiles d’olive monovariétales.

Fort de son parcours initiatique autour du bassin méditerranéen, Alexis Muñoz développe son expertise et sa vision de l’agriculture. En effet, l’huile d’olive peut réellement sublimer les plats. Mais la qualité des produits que l’on retrouve sur le marché n’est que très rarement au rendez-vous. Alexis se fixe alors comme mission de produire de l’excellence, en restant accessible à tous. Il s’attache à défendre ce qui fait la qualité d’une huile d’olive et à valoriser la traçabilité et la transparence

Le marché de l’huile d’olive : comment s’y retrouver ?

Le marché de l’huile d’olive est opaque. Les dernières actualités font état de fraudes à répétition. Comment le consommateur peut-il alors faire les bons choix et accéder réellement à des produits de qualité ?

Quand on parle de qualité, de quoi parle-t-on précisément ?

Tout d’abord, à l’échelle internationale, la vente de l’huile d’olive est réglementée et contrôlée par le Comité Oléicole International. Celui-ci détermine alors un classement entre huiles d’olive « vierge extra », « vierge » et « lampante ».

La première doit présenter un taux d’acidité inférieur à 0,8%, mais également des qualités organoleptiques.

La deuxième peut présenter quelques légers défauts gustatifs et un taux d’acidité jusqu’à 2%.

La dernière, quant à elle, est impropre à la consommation et sera réservée à des usages industriels.

La qualité de l’huile d’olive et la course à la rentabilité

UFC-Que Choisir a réalisé une grande étude en analysant 26 huiles d’olive vierge extra. 16 ont ainsi été déclassées en vierge ou lampante. Fraude ou négligence ? Quelle qu’en soit l’origine, le résultat est le même : le consommateur est trompé sur la qualité. Il ne retrouvera alors ni la promesse gustative, ni les qualités nutritionnelles attendues, ceci malgré un prix parfois élevé.

La course à la rentabilité explique en grande partie ces problématiques que l’on rencontre. Car la palette de prix de vente est large, à partir de 5 euros jusqu’à plusieurs dizaines d’euros le litre. Une huile d’olive extra vierge implique effectivement souvent un coût de production plus élevé. En effet, ce label nécessite un cahier des charges plus strict. L’huile d’olive est un produit fragile, qui s’oxyde lorsqu’il est exposé à la lumière ou à une source de chaleur.

Nos engagements et nos méthodes pour garantir une huile d’olive de qualité

Pour nos huiles d’olive Alexis Muñoz, la qualité se travaille tout au long de la chaîne de production. Elle est ce qui guide chacune de nos étapes de production.

Associer une variété d’olive et une maturité

La vision de la qualité par Alexis Muñoz, c’est d’abord le choix d’une variété d’olive et d’une maturité. Une huile monovariétale, soit constituée d’une seule variété d’olive, permet de faire ressortir la typicité du fruit. Effectivement, chaque variété apporte son lot de parfums et d’arômes. Et chacune doit être récoltée à un moment précis, au moment où elle atteint son parfait stade de maturité. C’est alors qu’elle délivre ses plus belles caractéristiques organoleptiques, influencées également par les conditions climatiques.

Ainsi, Alexis Muñoz introduit la notion de Millésime, sans chercher à reproduire un goût spécifique par l’assemblage d’huiles.

Un cahier des charges exigeant, de la récolte des olives à l’embouteillage

Mais notre travail ne s’arrête pas au choix du moment de la récolte. Les olives ainsi cueillies sont rapidement menées au moulin à proximité, pour être pressées dans les heures qui suivent. A l’abri de la lumière pendant toute la phase de fabrication, elles conserveront ainsi toutes leurs propriétés. L’or liquide sera ensuite embouteillé dans un contenant opaque. Pendant tout ce temps de production, la matière première sera également maintenue à une température basse. Nous choisissons volontairement une température largement inférieure au maximum requis pour garantir une qualité optimale.

La qualité, le goût, les saveurs ! Nous ne les réservons pas qu’aux chefs étoilés. Rendre la qualité accessible à tous, c’est notre mission. C’est aussi notre façon de lutter contre fraudes et tromperies, pour des consommateurs éclairés et heureux.

Retrouvez-nous dans les magasins près de chez vous, ou directement sur notre boutique en ligne.


Retour blog